Vous quittez le site www.pharmacielafayette.com et allez être redirigé(e) vers le site de Pharmacie NOIRARD LAFAYETTE comme souhaité. Merci de votre visite et à bientôt.

Que veulent dire les logos sur mes produits ?

Le 29/06/2018 | Plantes, Agriculture Biologique, Environnement, Bio, Logo, Ecocert, Ecologique, Cosmebio Bio, Cosmebio Eco, Cosmos Organic, Cosmos Natural, Label, Label bio européen, Emballage, Eurofeuille

De nos jours, nous sommes tous à la recherche de produits naturels, tant pour ceux destinés à être appliqué sur notre peau que ceux que nous ingérons en complément de notre alimentation pour favoriser un équilibre naturel. Des produits efficaces, sans risque pour la santé et toujours le plus respectueux possible de l’environnement.

En effet, si certains d’entre nous se montrent assez experts dans l’analyse d’une formule, nous – consommateurs - souhaitons en savoir davantage sur leur provenance, la manière dont ils sont fabriqués et s’ils respectent notre environnement. L’apparition et la revendication de certains labels par les marques de dermocosmétique et de compléments alimentaires nous ont permis d’y voir un peu plus clair. Quoique certains jours, face à un linéaire, on s’y perd un peu.

Les labels biologiques en dermocosmétique

3 labels principaux, utilisés en Europe et particulièrement en France, sont fréquemment rencontrés sur les emballages.

Ecocert

Ecocert désigne à la fois un label et un organisme de contrôle et de certification. Cet organisme labellise donc un produit Ecocert selon une charte agréé par le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche, ainsi que par le Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie.

Ce cahier des charges :

  • promet 95 % d’ingrédients naturels ou d’origine naturelle
  • interdit certains ingrédients comme les OGM, silicones, parabènes, parfums de synthèse…
  • interdit les tests des produits finis sur les animaux
  • requiert des emballages biodégradables ou recyclables

Il permet d’établir deux labels (du plus au moins strict) :

Ecocert Cosmétique biologique : minimum 95 % des ingrédients issus de plantes et 10 % du produit sont bio.

Ecocert Cosmétique écologique : les chiffres diminuent à 50 % issu de plantes et 5 % bio.

Enfin, certains ingrédients très présents dans les cosmétiques (eau, sels, sels minéraux) ne sont pas certifiables car non issus de l’agriculture. Quelques conservateurs de synthèse sont autorisés, selon une liste stricte prédéfinie.

Ces 2 labels ne sont plus délivrés, depuis le 1er janvier 2017, pour les nouveaux produits cosmétiques souhaitant être estampillés « bio » avec l’arrivée de nouveaux labels européens plus stricts : Cosmos Organic et Cosmos Natural (lire ci-dessous).

Cosmebio Bio et Cosmebio Eco

Le label Cosmebio :

  • impose 95 % d’ingrédients naturels ou transformés d’origine naturelle ;
  • précise des critères environnementaux pour les différentes étapes du cycle de vie : les matières premières, la transformation, la biodégradabilité du produit final…

Il se décline en 3 niveaux de certification (du plus au moins strict) :

  • Cosmebio Bio : minimum 95 % des ingrédients végétaux et 10 % du total des ingrédients sont issus de l’agriculture biologique.
  • Cosmebio Eco : les pourcentages descendent à minimum 50 % d’ingrédients végétaux et 5 % bio.
  • Cosmebio Nat : ce label équivaut à la certification COSMOS Natural, sans minimum de pourcentage du total des ingrédients issus de l’agriculture biologique. Les deux labels Cosmebio Nat et Cosmos Natural n’autorisent donc pas à annoncer que son produit est bio.

De fait, un produit cosmétique peut être certifié par Ecocert sans avoir la mention bio.

Pour porter ce label, un produit doit à la fois être fabriqué par une entreprise membre de l’association et sa formule avoir été certifiée bio par les référentiels ECOCERT et Qualité France. Seuls ces deux référentiels sont considérés comme conformes à la charte de l’association COSMEBIO.

COSMOS ORGANIC

COSMOS ORGANIC est un label européen créé par cinq labels nationaux (BDIH - Allemagne, Cosmébio - France, Ecocert - France, Icea – Italie et Soil Association - Angleterre).

 

Obligatoire depuis 2017 pour tous les nouveaux produits cosmétiques bio, ce nouveau label :

  • impose que les crèmes et les produits non moussants contiennent plus de 20% d’ingrédients bio et les produits rincés - shampoings par exemple - plus de 10% (eau contenue dans le flacon compris)
  • éxige que tous les ingrédients soient biodégradables
  • promet 95 à 100 % d’ingrédients d’origine naturelle et 95 à 100 % d’ingrédients biologiques sur les ingrédients végétaux
  • autorise jusqu’à 5% d’ingrédients approuvés dans une liste positive
  • interdit certains ingrédients comme les OGM, les nanomatériaux et certains procédés de fabrication, comme le traitement au mercure
  • le type de matériau utilisé dans les packagings ainsi que des fiches de toxicité sont également des critères importants dans la validation par Ecocert d’un produit certifié Cosmos Organic.

COSMOS NATURAL

Ce sont les mêmes critères que le label Cosmos Organic, excepté qu’il n’y a pas de pourcentage minimum sur des ingrédients biologiques pour les produits végétaux.

Pour rappel, à l’instar du label Cosmebio Nat, ce label ne permet pas de positionner le produit comme un cosmétique bio.

Deux labels biologiques en diététique

Créé en 1985, le label Agriculture biologique (AB) identifie les produit 100% BIO ou contenant au moins 95% des produits transformés.

Avec ce label, le label bio européen – Eurofeuille – est apposé obligatoirement sur l’emballage pour tous les produits issus de l’agriculture biologique.

 

Il garantit le respect de la règlementation commune qui dicte les différentes règles à suivre concernant la production, la transformation, la distribution, l’importation, le contrôle et l’étiquetage des produits biologiques.

Il promet un produit fini sans pesticides, sans engrais chimiques ni OGM.

A quel label se fier ?

La réponse à cette question dépendra de vos propres souhaits.

Se fier aux labels vous permettra de vous assurer de la qualité d’un soin d’hygiène ou de beauté et d’éviter ainsi les perturbateurs endocriniens ou tout autre élément indésirable. Il en est de même pour les compléments alimentaires et l’alimentation, le label AB garantissant de consommer un produit fini exempt de pesticides, d’engrais chimiques ou d’OGM.

Toutefois, si le bio tient toutes ces belles promesses - à savoir un taux extrêmement réduit en composants chimiques dangereux - certains ingrédients naturels comme les huiles essentielles sont à manier avec précaution : risque d’allergies, contre-indication chez l’enfant et la femme enceinte…

En cas de doute, le mieux à faire est de demander conseil à son pharmacien ou à un spécialiste.

Article rédigé par Hélène Dauptain, Docteur en pharmacie

Découvrez d’autres informations de santé !
Date de mise à jour : 12/06/2018